À travers un regard local : approches territoriales des défis émergents en architecture, design urbain et planification en Afrique et dans les pays du Sud Global

 

L'urbanisation rapide et la croissance exponentielle des zones métropolitaines en Afrique et dans les pays du Sud Global ont attiré l'attention du public, des experts locaux, des décideurs et des parties prenantes internationales, particulièrement en ce qui concerne les droits et l'accès aux services de base. Parallèlement, d'autres environnements bâtis tels que les petites villes émergentes, les villes en déclin ("shrinking cities") et les zones rurales subissent actuellement des pressions et des changements importants et sont de plus en plus sous le feu des projecteurs.

Les praticiens, experts et investisseurs travaillant sur l'environnement bâti ont longtemps été enclins à importer des solutions et des concepts déjà établis, empruntés aux théories architecturales, urbaines et de planification développées et testées dans les pays les plus développés économiquement (les PDEM, "pays développés à économie de marché") pour répondre aux défis des villes des pays du Sud, qui, dans certains cas sont hérités de la colonisation ou ont été provoqués par des décisions étrangères aux pouvoirs locaux. D'autres acteurs se sont sentis déconcertés devant les défis émergents posés par la multiplicité souvent contradictoire, non conventionnelle, apparemment chaotique et irréductible des environnements bâtis des pays du Sud Global. Malgré leur sensibilité croissante aux approches contextualisées, participatives et inclusives, les nouvelles stratégies émergentes ont du mal à être popularisées dans la production urbaine traditionnelle, qui reste principalement façonnée par des politiques de planification descendante ("top-down") et de libre marché, souvent incapables d'assurer un accès équitable, juste et sain au développement.

Nous accueillons des contributions portant sur des solutions ou des histoires architecturales, des conceptions ou des visions urbaines, des expériences de planification globales, des structures de gouvernance ou des activités politiques liées aux défis émergents des environnements bâtis en Afrique ou dans les pays du Sud, qu'ils soient localisés dans les zones rurales ou les petites et moyennes villes, jusqu'aux villes les plus grandes. Nous encourageons les contributions à développer des approches basées sur un regard local pour relever les défis émergents de l'architecture, du design urbain et de la planification en Afrique et dans les pays du Sud, avec un double objectif. Premièrement, explorer la possibilité de surmonter les approches occidentales dominantes de la planification et du développement urbains, en testant des visions et des paradigmes alternatifs. Deuxièmement, remettre en question la tendance à la réplication et à la reproduction de stratégies empruntées à des contextes métropolitains à différents contextes urbains, en particulier des territoires prétendument peu développés. Nous apprécions particulièrement les contributions qui s'appuient sur une confrontation empirique avec la réalité et qui visent à:

  1. distinguer les pratiques locales / urbaines et les stratégies de développement, en insistant sur leur adaptation / conformité / proximité à leur cadre géographique spécifique (rural, suburbain, urbain, métropolitain, ...);

  2. remettre en cause les hypothèses des théories architecturales et de planification modernes et / ou dominantes et leur utilisation dans des situations radicalement différentes de celles pour lesquelles ces théories ont été conçues en premier lieu;

  3. tester et formuler des concepts nouveaux, imprévus, des théories, des paradigmes de recherche issus des «urbanités» spécifiques de l'Afrique et du Sud Global.

 

Les domaines d'intérêt spécifiques pertinents à la conférence comprennent, sans toutefois s'y limiter:

  1. Politiques, gouvernance et planification

  • Solutions et pratiques ascendantes ("bottom-up") : contester le plan

L'exclusion systémique des populations à faible revenu des mécanismes formels de production urbaine ouvre une réflexion sur des solutions alternatives pour le développement des villes et des services. Les approches participatives et les projets de conception se sont répandus parmi les planificateurs. De quelle manière la ville non planifiée coexiste-t-elle et influence-t-elle les activités de planification? Quelles initiatives ont réussi à promouvoir l'équité et la participation dans le secteur urbain?

  • Concepts émergents et pratiques de planification (des petites villes)

Répondre au manque de planification et de recherche sur les petites villes en Afrique et, plus généralement dans les pays du Sud, qui subissent des pressions et des changements importants. Nous cherchons des propositions qui ont un caractère multidisciplinaire, incluant des composantes sociales, économiques, démographiques et environnementales, et qui explorent la notion de «planification intégrée».

  • Des villes qui rétrécissent ("shrinking cities")

Malgré l'intérêt que les recherches récentes portent sur la croissance urbaine exponentielle et incontrôlée ainsi que sur les problèmes liés à l'urbanisation rapide dans les pays du Sud, les problèmes liés au rétrécissement des villes et des zones rurales jouent un rôle important qu'il convient d'étudier également.

  • Co-conception

La co-conception (ou "co-design"), comprise comme le processus de création d'artefacts socio-matériels avec et pour les parties prenantes, gagne en popularité. Même si la co-conception va plus loin que la conception centrée sur l'humain vers une participation active et une adaptation au contexte local, des questions demeurent sur les résultats et les avantages de son application et sur les raisons et méthodes qui peuvent inciter les parties prenantes à s'engager dans un tel processus.

 

   2. Développement durable

  • Infrastructures et prestation de services en Afrique urbaine; santé environnementale et durabilité

Dans les pays du Sud, l'urbanisation rapide n'est pas nécessairement soutenue par la croissance économique et la capacité (financière, politique) requise pour fournir des services. Par conséquent, plusieurs villes sont confrontées à l'inaccessibilité des services publics de base et à des vulnérabilités environnementales. Quelles stratégies et options alternatives ont été développées pour fournir aux communautés des infrastructures plus durables? Quelle est la contribution des approches du «métabolisme urbain» pour améliorer la prestation de services?

  • Résilience (nouvelles perspectives sur la résilience), planification durable, infrastructure verte 

Les concepts de durabilité et de résilience ont affronté les critiques en raison de leur déconnexion des contextes locaux. Néanmoins, une perspective différente émerge. Comment les pratiques locales menées dans les pays du Sud ont-elles renforcé le concept de résilience? Comment la planification durable et la conception d'infrastructures vertes peuvent-elles s'inspirer des pratiques existantes?

  • Adaptation urbaine / Réponses aux risques de catastrophe

Alors que le changement climatique fait partie de la réalité de millions de personnes, les établissements humains et les communautés font face au double défi de planifier un développement durable et sain et de gérer les risques climatiques croissants qui menacent les moyens de subsistance. Comment les agglomérations s'adaptent et réduisent leur vulnérabilité face aux impacts climatiques ? Quelles typologies d'actions sont mises en œuvre à travers des plans de développement formels et des pratiques «informelles» spontanées ?

   3. Résistance et appropriation

  • Développement rural et aménagement du territoire, passé et présent

Depuis les débuts coloniaux en Afrique et dans les pays du Sud, jusqu'aux récents programmes internationaux d'aide au développement, le développement rural et les efforts de planification menés sous l'influence occidentale visaient à poursuivre le but (ou l'illusion) du soi-disant «développement». Même au cours des dernières années, les programmes de villagisation ou de colonisation agricole promus par les gouvernements des pays maintenant indépendants se sont multipliés dans les pays du Sud: Tanzanie, Rwanda, Vietnam... Quels sont les modèles de planification sous-jacents et comment font-ils face aux contextes locaux ? Qui bénéficie réellement de tels efforts ? Dans quelle mesure ont-ils atteint leurs objectifs déclarés? Comment pouvons-nous gérer les résultats existants de ces programmes de planification ou de leur mise en œuvre ? Nous accueillons des contributions discutant de manière critique de l'impact actuel et des problèmes posés par les politiques et les programmes de développement rural passés et actuelles importés en Afrique et dans les pays du Sud.

  •  Perspectives historiques

Le colonialisme du vingtième siècle et son influence durable sur les politiques des pays indépendants ainsi que l'échange transnational d'expertises en urbanisme et en architecture dans les pays du Sud ont été ébranlés par de grands projets utopiques qui ont souvent échoué en raison de leur méconnaissance contexte physique. Parallèlement, des formes de résistance et d'appropriation des modèles occidentaux se sont manifestées.

  • Contester les théories dominantes sur la planification: vers une planification post-coloniale

Nous accueillons des contributions qui étendent les théorisations actuelles vers des pratiques de planification plus collaboratives et socialement justes dans des contextes multiculturels, et soulignent le travail théorique et pratique à faire pour réaliser pleinement les complexités de la planification dans les contextes post-coloniaux.

D'autres domaines spécifiques d'intervention pourraient inclure : les conflits entre théories et pratiques, les défis pour le développement dans des zones à risques, les besoins et solutions pour le Sud global, les territoires émergents, les espaces publics, le développement des PME, le développement des organisations de base, l'interface entre les zones rurales et urbaines...